FR EN
MENU
Retour sur La Rencontre de San Sebastian
Mardi 08 Novembre 2016

Cela fait déjà un mois que nous avons clôt la Rencontre de San Sebastian – un mois pour réfléchir à ce qui s'y est dit, ce qui y a été échangé.

Prenant le pouls des transformations des politiques culturelles en Europe, LIKE et la Ville de San Sebastian ont voulu prendre trois jours pour décortiquer la question de la gouvernance de la culture.

Notion complexe utilisée, au départ, par les organisations internationales, « la gouvernance » a su cependant s'imposer comme un terme-phare dans la réflexion sur les politiques publiques et ce, à tous les niveaux d'action. Le débat sur la gouvernance européenne est, quant à elle, lancé par la Commission dans son Livre Blanc en 2001. Celle-ci fait le vœux pieu de renforcer la participation des citoyens dans les processus de décision européen, notamment au travers de la démocratie locale et régionale et le renforcement du rôle du Comité des Régions aux côtés de la Commission et du Parlement. La « bonne gouvernance », d'après ce Livre Blanc, doit renforcer la légitimité de l'action publique.

La question de la légitimité de l'action publique ne s'adresse toutefois pas qu'à l'Union Européenne. C'est aussi pour cela que la question de la « gouvernance » s'est également déclinée aux différents niveaux de décision en Europe, comme aux différents domaines de l'action publique – et la crise de légitimité qui traverse aujourd'hui nos traditionnels systèmes de démocratie représentative n'est pas sans renforcer l'actualité de cette notion. C'est cette question de la « gouvernance » appliquée au domaine culturel dont nous voulions parler à San Sebastian : comment replacer la politique culturelle au centre du triptyque citoyens-territoire-créativité, et ainsi de renforcer sa légitimité ?

Cette question a attiré pas moins de 45 personnes issues de 17 nationalités différentes – une preuve, s'il en fallait une, de l'importance de la question posée. Les intervenants ont pu exposer leurs différentes interprétations – académiques, techniques, artistiques – et démontrer, par leurs projets en cours, qu'il est possible d'appliquer à la culture et à l'art une définition participative.

Quelques points forts de notre Rencontre de San Sebastian :

  • la présentation de la vision de San Sebastian Capitale Européenne de la Culture 2016
  • l'application législative des droits culturels avec le décret des Centres Culturels de la Fédération Wallonie Bruxelles, un exposé par Olivier Van Hee
  • les points de vue locaux de nos intervenants basques, Iskandar Rementeria, Isusko Vivas et Helga Massetani Piemonte
  • la présence de notre ami Francesco Zarzana, représentant l'ALDA et sa double intervention : comment la culture et les arts participent à renouveler les pratiques démocratiques, et comment les politiques incluent les acteurs culturels
  • le travail de co-création de la connaissance avec le programme britannique de recherche en sciences sociales Connected Communities, présenté par son représentant George McKay
  • la proposition du projet European Culture Festival, par Sabine Le Stum


Nous voulions remercier tous nos soutiens – la Ville de San Sebastian, Donostia Kultura – nos membres, participants et intervenants invités pour avoir fait de cette Recontre un véritable succès !