FR EN
MENU
La déclaration de Bruxelles
Jeudi 16 Février 2017

 La semaine dernière, LIKE a donné le coup d'envoi de sa [R]évolution, avec trois jours de débats intenses, inspirants et passionnés autour du Futur de l'Europe.

Quel genre d'UE pourrions-nous bien imaginer pour compenser les manquements politiques, économiques, sociaux et éthiques de la construction européenne? En substance, c'est la question à laquelle nos membres, nos intervenants et partenaires se sont attelés. Des messages forts ont été passés en faveur de la refondation de l'Europe en vue de la célébration le mois prochain du 60ème Anniversaire des Traités de Rome.

Sur la base des nombreuses contributions provocantes de La Rencontre de Bruxelles - what kind of Europe for the Future? l'équipe de LIKE a préparé la déclaration suivante. Tout en réaffirmant notre engagement en faveur de l'Europe, LIKE veut se saisir de l'occasion des prochaines festivités européennes pour créer l'élan du débat, du changement et de l'appropriation de notre destin collectif. N’hésitez pas à soutenir cette déclaration en la diffusant au plus grand nombre !

Déclaration de Bruxelles "What kind of EU for the future?"

LIKE - le réseau des villes et régions européennes pour la culture - s‘est réuni du 8 au 10 février 2017 à Bruxelles, pour le premier événement de sa [R]évolution: « La Rencontre de Bruxelles – What kind of Europe for the Future ? ».

Durant ces trois jours, cinq des crises remettant en cause le devenir communautaire de l’Europe ont été traitées tour à tour à l’Hôtel de Ville de Bruxelles, à l’ATOMIUM et enfin à l’ADAM (Art & Design Atomium Museum) dans la perspective de questionner l’Europe d’aujourd’hui et de (re)penser l’Europe de demain. Migrations, économie, institutions européennes et démocratie, populisme et extrêmes, et enfin, la situation d’un secteur culturel européen peu entendu dans ses revendications – ces crises ont été disséquées par les membres et participants, autour des contribution d'intervenants experts, universitaires, élus locaux et européens durant cinq temps distincts rendus possible par la participation active de la Ville de Bruxelles, l’ATOMIUM, l’ADAM, l’ALDA (Association Européenne pour la Démocratie Locale) et l’Alliance Européenne pour la Culture et les Arts. A la suite de ces échanges, LIKE – le réseau des villes et régions européennes pour la culture,

Réaffirmant son engagement en faveur d’une Europe démocratique, culturelle et des territoires à l’occasion du 60ème Anniversaire des Traités de Rome,

Constatant que la légitimité même de l’Union Européenne est remise en cause, et qu’un
nouveau « European collective narrative », fondé sur le souvenir du projet des Pères Fondateurs ne suffit plus à préserver l’existence de notre communauté européenne ;

Regrettant,
  • Que l’UE, en tant que construction géographique et géopolitique – celle d’un espace de libre circulation – soit remise en question du fait de l'incapacité des dirigeants européens à gérer, politiquement et éthiquement, l'arrivée et l'accueil des populations immigrées, déplacées et réfugiées ;
  • Que l’UE, en tant que marché unique, n’ait pas relevé le défi de protéger les citoyens souffrant d'une compétition économique non-encadrée ;
  • Que l’UE, en tant que régime politique doté d’institutions, malgré ses nombreux efforts, n’ait pas réussi à se légitimer auprès des citoyens et des acteurs de la société civile ;
  • Que l’UE, en tant que projet d’une communauté de gouvernements, ait échoué à proposer une alternative politique attractive aux peuples qui désormais se replient sur eux-mêmes en se tournant vers les populismes ;
  • Que l’UE, en tant que produit d’une histoire culturelle, n’ait pas su nourrir et capitaliser sur le soutien d’un secteur culturel prompt à défendre l’échange et le dialogue entre les peuples

LIKE appelle les gouvernements européens et les instances européennes
  • A opérationnaliser la culture comme un des piliers de l’Union Européenne ;
  • A replacer les citoyens au coeur de la construction européenne en renforçant les mécanismes de consultation et de délibération ;
  • A mettre en oeuvre une politique économique plus uniquement fondée sur la compétitivité des entreprises mais sur le bien être de tous les travailleurs ;
  • A garantir de dignes conditions de vie à toutes les populations, européennes ou étrangères, migrantes ou sédentarisées.

LIKE invite les collectivités territoriales, les acteurs de la société civile et les acteurs du secteur culturel et à se joindre à cet appel, à se mobiliser pour faire vivre la démocratie européenne et interpeller les instances européennes autour de cette question essentielle du Futur de l’Europe.

Bruxelles, 10 février 2017