FR EN
MENU
Bruxelles, 22 mars
Mercredi 23 Mars 2016

La terreur a encore frappé l'Europe, cette fois-ci en son coeur institutionnel : Bruxelles.
Nos GSM ont vibré toute la journée d'hier, au rythme de nos collègues et amis qui – heureusement – se déclaraient en sécurité sur les réseaux sociaux. Et l'angoisse des moments où nos téléphones ne vibraient plus, comme pour nous rappeler la réalité de l'horreur.
Depuis Lille, nous avons eu des nouvelles des personnes cloîtrées chez elles qui nous décrivaient le bruit en bas de leurs fenêtres: le silence des rues seulement déchirées par les longues sirènes des ambulances, des voitures de police, des secours.

Est-il possible que nous soyons tous coupables de quelque crime ? Que les innocents de Bruxelles, de Paris, de Charlie Hebdo et d'ailleurs – morts et ceux qui porteront à jamais les marques de ces terribles événements ; est-il possible qu'ils aient été coupables de quoi que ce soit ?

Le rôle de LIKE aujourd'hui, c'est d'affirmer la nécessité d'une Europe unie pour la culture, et non pas contre une culture. Notre volonté en ce lendemain sanglant, c'est de démontrer que les individus en Europe comme au-delà peuvent travailler de concert pour un but commun :

Une culture engagée pour la diversité des individus qui font la grande Europe.
La culture comme une arme pour l'égalité des territoires européens.
Une culture comme outil pour le ré-enchantement de nos futurs.
La culture pour tous et par tous.

Nos pensées vont tout particulièrement aux rescapés et aux familles des victimes, ainsi qu'à nos membres belges. Nous pensons à vous depuis Lille.